Apprendre à communiquer autrement.

#1 Apprendre la langue des signes.

Pourquoi l’école n’a pas encore pensé à ça ?

Pour pouvoir communiquer avec son bébé qui ne sait pas encore former des mots avec sa bouche, mais qui a la capacité de le faire avec son corps.

Pour gommer le mal-être quand, dans la rue ou dans le cadre de notre travail, nous sommes amenés à rencontrer un sourd et muet.

Pour développer notre cerveau et ouvrir encore les portes de notre intelligence.

Pour pouvoir parler à notre chéri.e en toute discrétion lors d’un dîner ou d’une partie de jeu de stratégie.

Cet été, vous pouvez commencer avec ce jeu intuitif afin de vous matérialiser avec la langue des signes.

Et pour ceux qui accrochent, vous dégoter un cours du soir par la suite.

« – Tu viens à l’after-work ce soir ? – Non désolé.e, j’ai langue des signes. » Et paf !

La Langue des signes pour les nuls, – Sous forme de cartes par Olivier Marchal – Editions First – 12,95€

#2 S’entraîner à prendre la parole en public.

Réussir à prendre la parole devant un groupe… Une des bases que nous devrions tous apprendre à maîtriser.

Toute notre vie, devant plus au moins de personnes, nous auront à prendre la parole.

Que ce soit à un repas de famille, lors d’un entretien d’embauche, d’une réunion de travail ou sur scène, lors d’une conférence.

Et souvent, on ne sait pas comme appréhender ces situations parce que nous n’avons pas appris.

Nous n’avons jamais appris à avoir suffisamment confiance en nous pour gérer ce genre d’exercices.

Je trouve cela bien dommage, pas vous ?

Si vous avez envie de développer vos compétences en prise de parole en public, pour devenir le prochain grand orateur (ou seulement pour enfin oser montrer votre intelligence et votre humour à la pause-café), je vous conseille cette masterclass :

Masterclass d’Idriss Aberkane sur MentorShow

#3 Laisser la parole à notre corps

Nous pouvons communiquer par le biais de mots, de l’intelligence de notre cerveau.

Mais, nous nous exprimons aussi par le corps.

En réalité, notre corps parle beaucoup plus que nous le croyons.

Dans ses silences, il communique avec nous.

Par ses maux, il communique aussi avec nous.

Par ses postures et ses réactions « incontrôlées », il communique encore avec nous.

Notre corps est un outil que nous instrumentalisons, que nous poussons, en oubliant trop souvent qu’il est avant tout l’espace qui nous permet d’être ici, d’être en vie.

Notre corps sait, sent, s’exprimer ; ensuite, c’est à nous de décider si nous l’écoutons ou non.

Ici, je vous propose de créer un lien avec votre corps.

En lançant cette musique par exemple : Canopée de Polo & Pan.

Ou une autre musique, le but est de sentir qu’elle vous parle, qu’elle parle à votre corps.

Et ensuite, dans la pénombre ou au milieu d’un champ, fermer les yeux et laisser juste votre corps répondre à la musique, s’animer, bouger, s’exprimer.

#4 Communiquer autrement avec notre entourage

Parfois, c’est difficile de dire que nous avons sur le cœur, de trouver les bons mots, ou simplement, d’oser lancer la conversation.

Au moment de parler, nous ne sommes plus vraiment sûr.es :

Est-ce que ce sont les bons mots ? Est-ce le bon moment ?

Nous tergiversons, nous hésitons, nous avançons puis nous reculons.

Cachées dessous tous ces questionnement, se trouvent nos peurs. La peur de blesser, la peur de perdre, la peur que tout change, la peur de notre propre vérité… Et du coup nous bloquons, nous n’osons pas.

Et puis, je pense aux enfants aussi. Parfois, il peut être difficile pour eux de trouver comment exprimer leurs ressentis, leurs émotions. Et compliqué pour les parents aussi, de saisir.

Je vous propose ici des petits tips afin de trouver ou non d’autre manières de communiquer (à expérimenter, juste pour vous découvrir) :

– parler à quelqu’un par le biais d’une chanson

– tout simplement, délivrer son message par écrit

– mettre en place un code couleur pour communiquer facilement sur notre état d’être avec l’autre

– expérimenter le coloriage et l’aquarelle en famille pour exprimer ce qu’il se passe à l’intérieur.

#5 Ouvrir la conversation avec nous-même

Nous avons parlé de la difficulté de communiquer avec le monde.

Et la communication avec nous-même, on en parle ou pas ?

Parce que oui, que nous le visualisions de cette manière ou non, nous sommes en réalité LA personne que nous sommes sûr.e.s de croiser tous les jours, sans exception (à priori, c’est ce qu’il se dit).

Nous sommes tous les jours avec nous-mêmes. Mais entretenons une réelle conversation avec nous-mêmes ? Nous demandons-nous seulement comment nous allons aujourd’hui ?

Et, sommes-nous réellement avec nous ? Dans une conversation sincère.

Le but ici n’est pas de nous mettre la pression, nous nous la mettons déjà assez, mais plutôt de développer un lien d’amour et d’ouvrir la conversation avec nous-mêmes :

– nous pouvons méditer pour faire silence dans notre intérieur

– nous pouvons écrire, nous posons le stylo et la magie opère, nous pouvons sortir tout ce que nous avons à sortir sur le papier

– simplement, nous observer chaque matin, sans jugement pour faire le bilan de notre état d’être aujourd’hui

#6 Laisser place à notre imagination

Notre imagination vaut tous les trésors du monde.

Je pourrais converser autour de ce sujet pendant des heures, de la nécessité de développer et d’entretenir notre imagination et notre sens critique.

Sortir des lignes, penser plus loin, pousser les murs.

Innover, trouver des solutions inconnues, créer autrement.

Essayer d’éviter le plus possible le « on m’a dit ça alors cela doit être vrai ».

Je sais que c’est contre-nature, parce que nous ne sommes pas « éduqués » dans ce sens.

Cela paraît contre-nature en fait, parce que nous avons tous notre libre-arbitre.

L’imagination est un thème qui me passionne, me fascine – d’où le nom de ce magazine.

Nous pouvons visualiser, rêver, construire…

Mais aujourd’hui, j’ai envie de nous pousser plus loin à l’intérieur d’elle.

En nous demandant seulement, qu’est-ce moi, je pense de ça ? Moi et seulement moi. Ecouter notre réponse, la capter et nous imaginer autrement dans Nos nouvelles vérités.

Pour aller plus loin, je te propose d’écouter mon podcast « laisser place à l’incertitude »

Publié par bymorganedallagnol

💕 RêveuseCréativeAmbitieuse. 💕

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :